22-05-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   DISCOURS DE GAÏD SALAH : Plusieurs partis politiques expriment leur soutien      FCE : Moncef Othmani démissionne de la présidence par intérim      AFFAIRE KAMEL CHIKHI DIT EL BOUCHI : Ajournement du procès au 19 juin      AÏD-EL-FITR : Aménagement des horaires des trains de grandes lignes à compter du 30 mai   
 

   

 
    Nation / Evénement
 
DISCOURS DE GAÏD SALAH
Plusieurs partis politiques expriment leur soutien





Plusieurs partis politiques ont apporté, mardi, leur soutien à la teneur du discours du Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), lequel a appelé à l'accélération de l'installation d'une instance indépendante chargée de l'organisation et la surveillance des élections. Dans ce cadre, le parti du Rassemblement national démocratique (RND) s'est dit convaincu de la "nécessaire organisation de la Présidentielle afin de sortir de la conjoncture actuelle et entamer une phase de réformes radicales sérieuses". Le RND a également apporté son soutien à l'appel lancé par le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah pour l'accélération de l'installation d'une instance indépendante chargée de l'organisation et la surveillance des élections, et la nécessité, pour les citoyens, de faire montre de vigilance pour mener à bien l'élan populaire et sauvegarder la stabilité du pays et son intégrité territoriale. Pour sa part, le président du parti Talaie El-Houriyat, Ali Benflis a estimé que l'absence de la date de la tenue de la Présidentielle (le 4 juillet prochain) dans le discours du Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah allait en droite ligne avec les revendications du peuple algérien, ajoutant que "les élections ne seront valables qu'avec l'association des parties susceptibles de trouver les outils de gestion des élections, notamment l'instance indépendante". Aussi, il a plaidé pour l'ouverture d'un dialogue inclusif auquel prendraient part les composantes de la classe politique ainsi que tous les acteurs autour de l'instance indépendante. Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Ben Younes a dit avoir accueilli "avec satisfaction" la dernière déclaration de M. Gaïd Salah, un discours que M. Ben Younes a qualifié d'"affirmation claire et sans équivoque sur l'engagement de l'institution militaire à sortir de la crise actuelle". Aussi, le MPA a réitéré son attachement à la solution politique dans la cadre de la Constitution qui permet "d'éviter au pays de graves conséquences hypothéquant son avenir", et ce, ajoute le parti, à travers l'organisation d'une Présidentielle en comptant sur des mécanismes indépendants et transparents car étant "la meilleure solution démocratique pour sortir de la crise et qui permettrait l'installation d'un système politique légitime qui adviendra via des urnes transparentes". Dans le même contexte, le président du parti Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, a réitéré le rejet de sa formation politique du vide constitutionnel, réaffirmant à ce propos, l'importance de répondre aux revendications du Hirak, "en recherchant des solutions politiques qui ne sortent pas du cadre constitutionnel". Il a également précisé que " l'organisation d'une élection transparente et intègre se fera à travers la poursuite de l'accompagnement par l'Armée du Hirak et garantir l'intégrité du scrutin, la mise sur pied d'une commission nationale indépendante chargée de la supervision, de l'organisation et de surveillance de l'élection et de la proclamation des résultats", avec la consécration d'" un véritable dialogue inclusif". Néanmoins, M. Bengrina a exprimé sa conviction quant au nécessaire report de l'Election du 4 juillet " pour une courte période, sans pour autant tomber dans le vide constitutionnel, et ce, sur la base d'éventuelles jurisprudences constitutionnelles". De son côté, le président du parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Mohcine Belabbès estime qu'il est nécessaire de "passer par une période de transition à même de mettre en place des mécanismes, dont l'instance indépendante d'organisation et non de surveillance des scrutins", des mécanismes, a-t-il dit, garantissant des élections réellement transparentes et libres et une alternance démocratique au pouvoir. Le président du RCD a souligné, dans le même cadre, que le "changement des positions a fait perdre à la Nation beaucoup de temps", ajoutant à ce propos qu' " En réalité personne n'a entravé la solution constitutionnaliste, elle n'est tout simplement pas une solution mais un problème". Le parti du Front de Libération nationale (FLN) avait réaffirmé, lundi dernier, "son plein soutien à la position nationale et souveraine de l'Armée nationale populaire dans le traitement de la crise politique que traverse le pays et salue la détermination du Commandement de l'armée, sa sagesse, sa clairvoyance et son engagement à accompagner et répondre aux revendications légitimes du peuple dans la paix et la sérénité " ainsi que la préservation des institutions constitutionnelles de l'Etat algérien. Le parti a affirmé que les solutions susceptibles de trouver des issues sûres à la crise "sont celles puisées de la Constitution et inspirées de l'interprétation de certaines de ses dispositions, étant capables de répondre aux revendications légitimes du peuple et de sortir de la situation que traverse le pays dans des conditions adéquates". Les propositions conjoncturelles et les initiatives creuses notamment celles qui visent à aboutir à un vide constitutionnel "ne sont pas susceptibles de réaliser les aspirations du peuple", a-t-on indiqué. Dans le même cadre, le parti Tajamoue Amel El-Jazair (TAJ) qui a salué le discours du Chef d'état-major de l'Armée, "a invité l'ensemble du peuple algérien ainsi que toutes les parties et les forces vives, fidèles à la patrie, à se mobiliser autour de l'institution militaire, exprimant qu'il refuse catégoriquement toute atteinte à l'ANP. Aussi, TAJ affirme que le travail dans le cadre de la Constitution demeure la meilleure solution pour sortir de la crise politique que traverse le pays et retourner rapidement vers le processus électoral et l'édification des institutions légitimes. Par ailleurs, le parti a souligné "l'urgence d'aller vers l'ouverture d'un dialogue sérieux et responsable rassembleur de toutes les parties sans exclusion ni distinction aucune, afin d'assurer le climat favorable et les conditions nécessaires à la réussite de la Présidentielle dans les meilleurs délais". Pour ce faire, le parti a appelé à procéder dans l'immédiat à la constitution et l'installation de l'instance nationale chargée de l'organisation et de la supervision des élections pour garantir l'intégrité, la crédibilité et la légitimité nécessaires à la réalisation des ambitions et des attentes du peuple algérien", a indiqué la même source. Le Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le Général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a appelé, lundi a Ouargla, à l'accélération de l'installation d'une instance indépendante chargée de l'organisation et la surveillance des élections. La tenue de l'élection présidentielle "permettra d'éviter le piège du vide constitutionnel, et ce qu'il implique comme risques et dérapages aux graves conséquences, d'où la nécessité pour l'ensemble des citoyens algériens, jaloux de la réputation de leur pays, de ses intérêts et de sa place dans le concert des Nations, d'adhérer à cette démarche décisive pour l'avenir du pays".






FCE
Moncef Othmani démissionne de la présidence par intérim





Le président par intérim du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Moncef Said Othmani, a annoncé sa démission de sa fonction dans une lettre adressée aux membres de cette organisation patronale. "Après mûre réflexion et conformément à mes principes, valeurs et éducation, je n'ai d'autres choix que de vous présenter ma démission de ma fonction de président par Intérim du FCE à compter de ce jour", a déclaré mardi M. Othmani dans sa lettre, dont l'APS a obtenu une copie. M. Othmani assurait depuis le 7 avril dernier la présidence par intérim du FCE, après son élection à l'unanimité par le Conseil exécutif du Forum, suite de la démission de l'ancien président de l'organisation, Ali Haddad, le 28 mars dernier. Sa mission principale consistait à l'organisation de l’Assemblée générale ordinaire pour élire un nouveau président du FCE, fixée pour le 24 juin prochain. (APS) Deux candidats étaient en lice pour le poste de président du FCE : Mohamed Sami Agli et Hassen Khelifati. "A ma prise de fonction, et contre toute attente, j’ai fait l'objet d'une campagne diffamatoire d'une rare violence par certains vice-présidents aux objectifs inavoués visant à maintenir la main mise sur le FCE comme par le passé", écrit M. Othmani. "En débit de ce climat délétère, j’ai tenu à poursuivre ma mission de préparation de l’organisation des élections fixées pour le 24 Juin 2019 dans le strict respect des règles régissant notre organisation en la matière", a-t-il avancé. Suite à la démission du président intérimaire, l'un des candidats en lice, M. Khelifati a annoncé officiellement son retrait de la candidature à la présidence du FCE. "Après le départ du président par intérim (Othmani), garant du processus électoral, nous ne sommes plus en confiance pour continuer ce processus", a déclaré M. Khelifati à l'APS. Par ailleurs, il compte, avec le groupe des membres démissionnaires, lancer dès la rentrée sociale prochaine, un nouveau projet d'espace "plus sein" dédié aux chefs d'entreprises.






AFFAIRE KAMEL CHIKHI DIT EL BOUCHI
Ajournement du procès au 19 juin





Le juge de l'application des peines près le tribunal correctionnel de Sidi M'hamed (Alger) a décidé, mercredi, l'ajournement du procès de l'accusé Kamel Chikhi, dit "El boucher" dans l'affaire des conservateurs fonciers, au 19 juin. L'affaire concerne les documents, livrets fonciers et actes de propriété relatifs à la société de "Kamel El boucher". Le prévenu Kamel Chikhi, en détention provisoire, a comparu avec 12 autres accusés devant le tribunal de Sidi M'hamed dans 4 affaires, dont celle du trafic de cocaïne qui "n'est pas encore enrôlée", selon une source judiciaire. L'ex-ministre de la Justice avait indiqué que l'enquête instruite dans l'affaire de saisie de plus de 700 kg de cocaïne au port d'Oran avait révélé l'implication de plusieurs personnes dans des faits liés à la corruption et pots-de-vin versés en contrepartie de facilitations. L'enquête préliminaire s'est soldée par le déferrement de suspects devant la justice pour corruption et pots-de-vin versés en contrepartie de facilitations au profit du principal accusé dans l'affaire de cocaïne, mais dans le cadre d'une autre mission et d'une autre activité (promotion immobilière), a-t-on ajouté.






AÏD-EL-FITR
Aménagement des horaires des trains de grandes lignes à compter du 30 mai





La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a opéré un aménagement sur la circulation de ses trains de Grandes lignes afin de répondre à la demande de sa clientèle à l'occasion des festivités de Aïd El F'itr, a indiqué mercredi la société dans un communiqué. A cet effet, la SNTF a procédé, à partir de jeudi 30 mai et jusqu'à la veille de l'Aid El F'itr, a un ajout d'un train supplémentaire dans les deux sens de la ligne Alger-Oran avec un renforcement dans la composition des trains de grandes lignes, a précisé la même source. Pour la desserte Alger-Oran sur train ordinaire, les horaires de départ sont programmés respectivement à 06h10 (arrivée à 11h25) et à 12h30 (arrivée à 17h54) à partir de la gare Agha (Alger). Concernant la même desserte sur train Coradia en UM, l'horaire de départ est programmé à 8h (arrivée à 12h). Quant à la ligne Alger-Oran par train de type confort, l'horaire de départ est programmé à 10h (arrivée à 14h09).
Pour la ligne Oran-Agha sur train ordinaire, les horaires de départ sont programmés respectivement à 06h10 (arrivée à 11h15) et à 12h30 (arrivée à 18h00). Pour leur part, l'horaire de départ de la même desserte sur train Coradia en UM est programmé à 8h (arrivée à 12h).
Pour la desserte Oran-Agha sur train confort, l'horaire de départ est programmé à 10h (arrivée à 14h07).
Concernant la ligne Alger-Constantine, disponible seulement sur train confort, le départ est programmé à 9h15 (arrivée à 16h06), tandis que pour la ligne Constantine-Alger, également sur train confort, le départ est fixé à 8h25 (arrivée à 15h18).
Par ailleurs, le départ de la desserte Alger-Annaba, sur train de nuit (couchettes et places assises) est programmé à 21h30 (arrivée à 7h28), tandis que le départ de la ligne Annaba-Alger est également prévu à 21h30 (arrivée à 7h37).
Pour la desserte Oran-Bechar (couchettes et places assises), le départ est fixé à 23h30 (arrivée à 8h46), alors que pour la ligne Bechar-Oran, le départ est aussi fixé à 23h (arrivée à 7h48).

S'agissant de la ligne Alger-Batna, sur train Coradia, le départ est prévu à 12h30 (arrivée à 19h09), tandis que pour la ligne Batna-Alger, également sur train Coradia, le départ est fixé à 23h15 (arrivée à 06h).

Un programme spécial pour le premier jour de l'Aïd el Fitr

En outre, la SNTF a informé qu'un programme dédié uniquement pour le premier jour de l'Aïd el F'itr sera appliqué. Ainsi, la desserte Alger-Oran sera disponible sur un train ordinaire (départ 12h30-arrivée 17h54), un train Coradia en ST (départ 15h45-arrivée 19h46) et un train confort (départ 10h-arrivée 14h09).       Idem pour la ligne Oran-Agha qui sera disponible sur un train ordinaire (départ 12h30-arrivée 18h00), un train Coradia en ST (départ 15h45-arrivée 19h46) et un train confort (départ 10h-arrivée 14h07). Le départ de la desserte Alger-Constantine, sur train confort, sera programmé à 9h15 (arrivée à 16h06), tandis que le départ de la ligne Constantine-Alger est prévu à 8h25 (arrivée à 15h18).
Le départ de la desserte Alger-Annaba, sur train de nuit (couchettes et places assises) sera programmé à 19h40 (arrivée à 5h28), tandis que le départ de la ligne Annaba-Alger est prévu à 20h20 (arrivée à 6h26). Pour la desserte Oran-Bechar (couchettes et places assises), le départ est fixé à 19h40 (arrivée à 5h). La même desserte, sur train Coradia sera programmée à 13h40 (arrivée à 9h03).
Pour la ligne Bechar-Oran (couchettes et places assises), le départ est fixé à 20h (arrivée à 6h). La même desserte, sur train Coradia sera programmée à 5h40 (arrivée à 13h21).
S'agissant de la ligne Alger-Batna, sur train Coradia, le départ est prévu à 12h30 (arrivée à 19h09), tandis que tandis que pour la ligne Batna-Alger, également sur train Coradia, le départ est fixé à 23h15 (arrivée à 06h).
La SNTF a, par ailleurs, annoncé que la reprise des horaires habituels de tous les trains de jour et nuit est prévue à partir du deuxième jour de l'Aïd el F'itr.
La société a indiqué que le programme des circulations des trains autre que les trains régionaux et de Banlieues, est affiché au niveau de ses gares, mais aussi disponible sur son site web : www.sntf.dz et l'application sur Play Stor SNTF.

 






 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,