23-01-2019
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   REVISION EXCEPTIONNELLE DES LISTES ELECTORALES : Oran table sur 1,2 million d’électeurs      ABRI DE PECHE DE KRISTEL : Les travaux de réalisation touchent à leur fin      UNE CONVENTION ENTRE LE THEATRE D’ORAN ET L’ASSOCIATION SDH : Pour la promotion du théâtre interactif      VIOLENCE DANS LES STADES : Diminution des interventions et dégâts dans l'Ouest en 2018      MOSTAGANEM : BILAN ANNUEL 2018 DU DARAK EL WATANI      AÏN DEFLA : Un mort et un blessé dans un accident de la route      EL BAYADH : La neige entrave la circulation routière   
 

   

 
    region
 
REVISION EXCEPTIONNELLE DES LISTES ELECTORALES
Oran table sur 1,2 million d’électeurs

L’opération de révision exceptionnelle des listes électorales a été lancée à partir d’hier dans toutes les communes la wilaya d’Oran. La DAL ‘’administration locale’’ s’est préparé à cette campagne devant être clôturée le 6 février de l’année en cours. Cette même administration n’exclue pas locaux une hausse prévisionnelle du nombre d’électeurs, pouvant frôler le 1.3 million de votants, dont plus de 1 million d’inscrits dans la commune abritant le chef-lieu de la wilaya, Oran-ville. Ceci fait que les services électoraux s’atèle à recensé le nombre d’électeur oranais. Et ceci dit, la bataille du mois d’avril constitue pour les concernés un rendez-vous à ne pas rater, mais toute la problématique est là précisément.  La campagne sera très ardue et probablement pour les inscriptions des nouveaux relogés installés, après leur changement de résidence, dans les nouvelles cités de Oued Tétât, Gdyel, Belgaïd etc. Ce sont en tout plusieurs milliers de votants devant déposer leurs radiations des fichiers électoraux de leurs anciennes résidences pour s’y inscrire dans les listes de leurs nouveaux lieux de résidence. Rassurants ont été les responsables en charge d’une telle problématique en affirmant que l’administration «saura gérer ce genre de situation quelque peu exceptionnelle». D’autant que celle-ci est, à plus d’un titre, interpellée à faire preuve de responsabilité en ne privant pas le citoyen de son droit au vote. En 2017, les chiffres issus de la révision exceptionnelle et ordinaire des listes électorales dans la wilaya d’Oran ont fait état d’un nouveau corps électoral de plus de 1.027.114 inscrits. Ce chiffre résulte des différentes opérations de mise à jour et assainissement des fichiers qui se sont déroulées sur deux phases. La première est de caractère ordinaire et régulier et s’est étendue sur toute la période ayant précédé la convocation du corps électoral pour les élections du 23 novembre de 2017. Celle-ci a concerné le traitement des listes et fichiers communiqués par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire. Sur le nombre de 5210 cas de doubles inscriptions inter-communes, les services de l’administration locale ont traité et confirmé 1 325 cas. S’agissant des doubles inscriptions inter-wilayas, il a été confirmé et traité plus d’un millier de cas sur un nombre total de 6205 communiqué par la tutelle. Pour ce qui est des cas de personnes décédées, le ministère de l’Intérieur a communiqué une liste de 4286 cas dont 3433 ont été traités et confirmés. L’autre opération concernée par l’assainissement ordinaire des listes a trait à l’inscription des numéros d’actes de naissance qui n’ont pas encore été portés sur les listes du fichier électoral faute d’informations détaillées. Cela a concerné plusieurs milliers de cas. Toutes ces listes arrêtées après le traitement des données communiquées par le ministère de l’Intérieur ont été remises au président de la commission administrative communale électorale, cette dernière est habilitée à statuer sur leur validation.

Hadj H






ABRI DE PECHE DE KRISTEL
Les travaux de réalisation touchent à leur fin

Le projet de réalisation d’un abri de pêche au niveau de Kristel (Oran Est) touche à sa fin, après plus de 12 ans du lancement de ses travaux, a indiqué, à l’APS, le directeur local de la pêche et de l’aquaculture. Une fois opérationnel, l’abri de pêche accueillera une centaine d’embarcations de la région, a fait savoir Mohamed Bengrina, précisant qu’il s’agit particulièrement d’embarcation de pêche artisanale, comme les petits métiers et des sardiniers notamment. Le projet, lancé en 2007, a accusé un grand retard en raison d’un ensemble de problèmes rencontrés par l’entreprise réalisatrice, a expliqué le même responsable, ajoutant que les travaux ont bien avancé au cours des derniers mois. Le taux de réalisation a dépassé les 95%, a-t-il précisé. Ce projet structurant à fort impact socio-économique permettra le développement de la pêche artisanale au niveau de la zone Est d'Oran où vit une importante population ayant le pied marin, a souligné le même responsable. Un problème majeur n’a toutefois pas été résolu. Il s’agit de la présence d’un oued, qui en période pluvieuse, se déverse sur l’abri, noyant le quai d’accostage, a noté M. Bengrina, indiquant que la direction de l’hydraulique est appelée à solutionner ce problème avant la livraison du projet. Par ailleurs, concernant l’enquête nationale sur la caractérisation socio-économique de l'activité de la pêche en Algérie, notamment de la pêche artisanale, le même responsable a indiqué que "les procédures avancent très bien au niveau de la wilaya d’Oran". Des dizaines de pêcheurs ont rempli le formulaire de cette enquête, qui permettra d’avoir une vision générale sur le secteur de la pêche et les pêcheurs, a-t-il noté, ajoutant que l’opération pour la récolte des données, en toujours en cours. "Cette enquête touchera 14 wilayas du littoral. Il s’agit d’une étude exhaustive, qui touchera plus de 3.000 pêcheurs, actifs au niveau de 36 ports. Cette étude vise à avoir une vision claire sur les caractérisations sociales et économiques des métiers de la pêche notamment la pêche artisanale", précise M. Bengrina, ajoutant que les résultats de l’enquête serviront à prendre des décisions adaptées, en faveurs des professionnels de la mer, et dans le sens du développement du secteur de la pêche.






UNE CONVENTION ENTRE LE THEATRE D’ORAN ET L’ASSOCIATION SDH
Pour la promotion du théâtre interactif

Une convention sera prochainement signée entre le théâtre régional d’Oran "Abdelkader Alloula" et l’association "Santé Sidi El Houari" (SDH) pour promouvoir le théâtre interactif, a appris l'APS du président de cette association, Kamel Breksi. "L’association SDH s’est investie, depuis plus de trois ans, dans ce genre théâtral particulier qui peut servir de support pour les actions de sensibilisation que nous menons", a souligné M. Breksi, ajoutant que cette convention offrira aux comédiens de l’association de "meilleures opportunités" pour se produire sur scène et aller à la rencontre du public. Des dizaines de jeunes ont été formés par l’association, dont nombreux d’entre eux se produisent sur scène dans le cadre de différentes activités, notamment celles qui concernent la sensibilisation sur des sujets très délicats, tels que le VIH, la violence contre les femmes et les enfants, et autres. Le théâtre interactif qui, invite des personnes parmi le public à incarner un rôle dans une situation précise, peut s’avérer comme un outil pédagogique pertinent, souligne M. Breksi, notant que le fait de mettre une personne dans rôle peut l’inciter à réfléchir sur certaines questions et même provoquer des déclics. "La convention avec le TRO peut offrir des opportunités aux jeunes de l’association pour mettre en place des projets", relève le même responsable, ajoutant que ce genre est très prisé et très demandé par les jeunes. Outre la promotion du théâtre interactif, la convention s’articule sur d’autres axes comme la contribution du théâtre au développement aux activités des jeunes. "Grâce à cette convention, les comédiens de l’association peuvent compter sur le soutien du TRO pour le développement de certaines de leurs activités", a fait encore savoir le président de l’association SDH.






VIOLENCE DANS LES STADES
Diminution des interventions et dégâts dans l'Ouest en 2018

Le phénomène de la violence dans les stades a connu, durant l'année écoulé, au niveau des wilayas de l'Ouest, une diminution en termes de nombre d'interventions par les forces de la police ainsi qu'en matière de dégats occasionnés, indique le bilan annuel établi par l'inspection régionale de ce corps sécuritaire. Selon le bilan, en 2018, les services de police de l'ouest ont effectué 17 interventions au niveau de différents stades de la région, lors des manifestations sportives, au cours desquelles 57 personnes ont été blessés et 18 véhicules vandalisés. L'année 2017 a été marquée par 21 interventions dans les stades. Les violences ont fait 90 blessés et 31 véhicules ont été saccagés. Selon les cadres de l'inspection régionale des services de police de l'Ouest, cette diminution est due aux différentes actions de prévention contre la violence dans les stades, notamment les campagnes de sensibilisation, en coordination avec les comités des supporteurs, les associations sportives, les directions des clubs et d'autres intervenants. Depuis 2013, l'année de la parution de la loi (13/05), portant l'organisation et le développement du rôle des comités des supporteurs des clubs sportifs ainsi que l'implication de la DGSN dans l'accompagnement des clubs pour la formation des agents des stades, un important nombre de stadiers a été formé. Jusqu'à ce jour, 65 agents des stades ont été formés au profit de 7 clubs de football de la région Ouest dont deux clubs de la première division du championnat professionnelle et 5 autres clubs évoluant en 2ème division. Deux directeurs de l'organisation et de la sécurité ont été également formés dans le même cadre. Les services de police de l'ouest ont assuré, en 2018, la couverture sécuritaire de 6.868 rencontres sportives, a-t-on indiqué. Initiés par la DGSN, plusieurs ateliers et rencontres sur la prévention et la lutte contre la violence dans les stades ont été organisés, durant les années passées, avec la participation des différents acteurs et intervenants dans le domaine, a-t-on rappelé.






MOSTAGANEM
BILAN ANNUEL 2018 DU DARAK EL WATANI

17409 PERMIS DE CONDUIRE RETIRES

Le nouveau siège du groupement de la gendarmerie nationale sis à la route de Relizane (face à la nouvelle gare routière) a abrité hier une conférence de presse présidée par le colonel chef de groupement Mohamed TAMI avec à la clef le bilan d’activité de l’année 2018. En préambule aux statistiques dictées,  le 1er responsable de wilaya du Darak el watani insistera dans la présentation de son secteur sur la couverture sécuritaire d’un territoire de plus de 81% des 2377,2 Kms2 pour une population recensée de 863100 habitants. Outre les cinq compagnies qui comprennent  26 brigades et 3 pelotons de sécurité et d’intervention ;  il annoncera dans ce contexte la réalisation en cours de 4 brigades dont celles de Souaflia et de Safsaf. Abordant le bilan proprement dit il déclarera qu’en matière de délits et infractions divers 1551 individus ont fait l’objet d’examen de situation dans le cadre de 884 affaires traitées .441 ont été déférés au parquet alors que 872 ont été élargis soulignant ainsi une baisse de 169 par rapport à 2017. Les affaires de drogue ont par contre enregistré une sensible hausse de 46% passant de 68 à 114 et impliquant 156 individus dont 99 écroués dans deux  réseaux démantelés pour des quantités saisies de 148660 de kif traité, 1465 comprimés psychotropes et 2 grammes de cocaïne. Au registre de la fausse monnaie, 9 personnes sont impliquées dans 3 affaires avec saisie de 24.000 DA de coupures de 1000 DA et 350 euros. 51 têtes de bétail volées ont été récupérées et 13 auteurs d’entre les 16 ont été  présentés à la justice  dans 8 affaires enregistrées. Les vols de voitures ont connu une sensible baisse passant de 29 à 16 (-7) ; 12 individus écroués et 12 véhicules récupérés. Les affaires de contrebande ont par contre été multipliées par 10 impliquant 13 personnes.  En matière de police générale, les unités ont relevé 20626 affaires  alors que seulement 4230 ont été notées en 2017.  S’agissant de la sécurité routière 24830 délits et infractions ont été constatés pour un nombre de 49958 d’amandes infligées, 17409 permis retirés et 206 mises en fourrière. Les 62accidents de la circulation ont été à l’origine de 23 décès et 165 blessés soit une baisse de 56% par rapport  à 2017. Enfin et pour conclure Mr Mohamed TAMI  signalera qu’en ce qui concerne le numéro vert 1055, il a été relevé 3795 appels pour différentes raisons entre autres renseignements, informations, constat d’accidents et dénonciations… qui se sont traduits dans les faits cités plus haut et le montage de  67 dossiers en matière pénale. A l’issue de la présentation de ce bilan, un débat fructueux fut engagé  en guise de clôture.

Habib SI AFIF






AÏN DEFLA
Un mort et un blessé dans un accident de la route

Une personne est décédée et une autre a été blessée lundi à Aïn Defla dans un accident de la circulation survenu sur le  tronçon de l’autoroute est ouest traversant la wilaya, a-t-on appris auprès  de la direction locale de la Protection civile. L’accident s’est produit au lieu-dit "Ouled El Mahdi" relevant de la commune de Hoceinia lorsqu’un véhicule touristique qui se dirigeait vers Alger a dérapé avant de percuter violemment la glissière de sécurité, causant le décès du conducteur (23 ans) et des blessures plus ou moins graves à une personne qui l’accompagnait (18 ans), a-t-on précisé. La personne décédée a été évacuée vers la morgue de l’hôpital de Khémis  Miliana au moment où le blessé a été transféré vers la polyclinique de  Boumedfaâ, a-t-on signalé.






EL BAYADH
La neige entrave la circulation routière

Les chutes de neige survenues dans la nuit du mardi à mercredi, à travers la région d'El Bayadh, ont entrainé des difficultés dans la circulation, notamment sur la RN 47, dans son tronçon reliant les localités de Thenia et Laguermi (sud-Est de la wilaya), a rapporté la direction de wilaya de la Protection civile. Les éléments de la protection civile, appuyés par d'autres secteurs, dont ceux de la gendarmerie nationale, des travaux publics et des collectivités locales, ont effectué plusieurs interventions sur ce troncon, long de 7 kms, pour le déneigement de cette voie qui enregistre un trafic routier dense chaque jour. Ces services ont réussi à ouvrir ce chemin avec l'aide des chasse-neiges mobilisés pour cette opération pour faciliter les déplacements des citoyens. Par ailleurs, les intempéries ont causé deux accidents de la circulation, survenus mercredi matin dans la commune de Boualem, au niveau de la RN 47, suite au dérapage d'un véhicule. Aucune perte humaine n'a été déplorée. Un autre accident de la circulation a été enregistré au niveau de la RN 111, à proximité de l'aéroport d'El Bayadh, suite au renversement d'un véhicule causant deux blessés, évacués en urgence vers l'hopital Mohamed Boudiaf du chef-lieu de wilaya. La direction de la Protection civile a mobilisé toutes ses unités et éléments pour intervenir en cas de nécessité, notamment en cette période de grand froid, a-t-on assuré.






 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,