25-09-2017
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   ENERGIE RENOUVELABLE : Une centrale photovoltaïque sur la toiture de l'aéroport d'Oran      4E SALON DE LA PRODUCTION NATIONALE : Plus de 120 exposants au rendez-vous      GHARDAIA : La formation réservée à la femme au foyer suscite un engouement      OUARGLA : L’EPH-Mohamed Boudiaf se dote d’un IRM      GUELMA : Une stèle commémorative sur le lieu de la rencontre préparatoire du congrès de la Soummam      LA SONELGAZ HONORE SES ENGAGEMENTS : Attribution de microordinateurs à une école primaire      CAMPAGNE LABOURS SEMAILLES 2017-2018 : La CRMA motive les Fellahs sur les assurances      SERVICE DE PSYCHIATRIE INFANTILE D’ORAN : Les autistes représentent 75 % des malades admis en 2017      ARZEW : 14 ha d’arbustes détruits par les flammes à la forêt de Sidi Benyebka   
 

   

 
    region
 
ENERGIE RENOUVELABLE
Une centrale photovoltaïque sur la toiture de l'aéroport d'Oran

La nouvelle aérogare de l'aéroport Ahmed Ben Bella d'Oran sera dotée d'une centrale photovoltaïque "de dernière génération" pour économiser ses factures d'énergie. La société algérienne Soliwind sera chargée de la conception, de la fourniture des équipements et de l'installation de cette centrale sur une surface de toiture de 15.900 m2. La puissance de cette centrale photovoltaïque devrait attendre 1380 Kwc (kilowatt-crête), a précisé la société sur sa page Facebook. Soliwind explique que la centrale, composée de 5. 362 panneaux photovoltaïques, pourrait enfin permettre à l'aéroport d'Oran, en pleine extension, de réduire ses factures d'électricité. La centrale photovoltaïque devrait assurer 30% de ses besoins en énergies. "L’Algérie souhaite ainsi, avec le nouvel aéroport, être à la pointe des nouvelles technologies de production d’énergie renouvelables ", estime Soliwind. Les travaux de réalisation ont commencé en septembre 2017 et le projet, sous la formule EPC (Engineering, Procurement and Construction), devrait être livré à la fin de l’année.






4E SALON DE LA PRODUCTION NATIONALE
Plus de 120 exposants au rendez-vous

Plus de 120 exposants prendront part à la 4ème édition du salon de la production nationale, prévu du 28 septembre au 6 octobre prochain au Palais des expositions de M'dina J'dida à Oran, a-t-on appris samedi des organisateurs. Cette manifestation économique se veut un carrefour d'échanges d'expériences et un espace dédié à la promotion de la production nationale, précise-t-on de même source, soulignant que la précédente édition a vu la participation de 132 exposants nationaux. Selon les organisateurs, l'évènement intervient dans le sillage des mesures prises par le gouvernement visant à donner une nouvelle impulsion à l'appareil de production nationale, considéré comme principal levier de diversification de l'économie du pays. Ce salon permet, entre autres, la mise en relations des hommes d'affaires algériens à travers des échanges d'expériences et de coopération, le tout dans le but de booster le produit national. Plusieurs créneaux ont été retenus, notamment l'agroalimentaire, l'ameublement, l'électronique, l'électroménager, des produits du bâtiment, la literie, le textile, les chaussures et accessoires. Des produits de l'artisanat, allant de la pâtisserie à la maroquinerie seront, également, présentés à cette manifestation par les producteurs. Les principaux objectifs de cette initiative consistent à promouvoir et à protéger le produit national, ainsi que la sauvegarde et la création d'emplois et par conséquent, la fin de la dépendance presque exclusive de l'économie nationale des hydrocarbures.






GHARDAIA
La formation réservée à la femme au foyer suscite un engouement

 Les filières de formation professionnelle réservées à la femme au foyer suscitent un engouement prononcé chez les femmes Ghardaouies sans emploi, révèlent des statistiques de la direction de la formation et de l’enseignement professionnels.

Pas moins de 217 femmes au foyer se sont inscrites pour acquérir une formation qualifiante de courte durée, notamment dans l’art culinaire, l’habit traditionnel, le tissage traditionnel, la broderie, la couture et la coiffure-dames, précisent ces statistiques affichées lors de la cérémonie de la rentrée professionnelle de septembre 2017. L’engouement des femmes au foyer pour la formation s’explique par les possibilités de développer par cette catégorie une activité pour subvenir aux besoins de leurs familles et créer dans le cadre des dispositifs de soutien à l’emploi une micro-entreprise, a indiqué à l’APS le directeur du centre de formation de Daya Ben Dahoua, Brahim Ouled Kouider. De nombreuses femmes au foyer ayant suivi une formation dans les établissements de formation ont réussi à créer leurs propres micro-entreprises, notamment dans les créneaux de l’art culinaire et la pâtisserie, la confiserie traditionnelle et le tissage, a-t-il précisé, en relevant toutefois le peu d’intéressement des jeunes à la formation professionnelle.

Ce peu d’engouement a été confirmé par le nombre d’inscrits pour la rentrée en cours qui avoisine les 2.520 apprenants, tous modes de formation confondus, sur un nombre de plus de 6.750 postes pédagogiques proposés et cela malgré les portes ouvertes et les séances de sensibilisation organisées dans le but de permettre aux jeunes de prendre connaissance des filières ouvertes dans les différents centres de la wilaya. Un total de 6.751 postes de formation a été prévu à Ghardaia pour cette rentrée, dont 1.664 en apprentissage et 2.730 en formation résidentielle, a-t-on encore fait savoir avant de signaler que 240 postes pour la formation-passerelle et 300 pour les cours du soir sont également ouverts pour accueillir dix nouvelles spécialités introduites dans la formation pour cette session, dont la mécanique et la réparation d’engins agricoles, la soudure-tuyauterie, l’électronique automobile, l’hôtellerie, la sécurité industrielle, l’électrotechnique, la gestion et économie de l’eau ainsi que le marketing. Au plan des infrastructures, la wilaya dispose actuellement de 27 établissements de formation professionnelle, à savoir un institut national spécialisé de la formation professionnelle (INSFP), 20 centres de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA), une annexe et cinq écoles privées, offrant au total 4.850 places pédagogiques. Un nouveau INSFP à El-Menea, deux CFPA à Oued N’chou et Métlili El-Djadida et un institut de formation à Oued N’Chou ainsi que deux internats de 60 lits à Hassi-Lefhel et 120 lits à Guerrara sont en cours de réalisation afin de renforcer et d’améliorer les conditions d’accueil des effectifs stagiaires. 






OUARGLA
L’EPH-Mohamed Boudiaf se dote d’un IRM

L’établissement public hospitalier  "EPH-Mohamed Boudiaf" d'Ouargla vient de se doter d’un appareil d’imagerie  par résonance magnétique (IRM), premier du genre pour les établissements publics hospitaliers de la wilaya d’Ouargla, a-t-on appris des responsables  de cet établissement. Ce nouvel équipement médical sophistiqué, mis en services dernièrement, est appelé à fournir les prestations médicales pointues et diagnostics aux  cancéreux, grabataires et cas urgents, a précisé le directeur de l’EPH,  Salah Smail. Cette dotation vient se greffer aux équipements médicaux de haute  technologie en médecine nucléaire installés en prévision de l’ouverture  prochaine d’un service dédié à cette spécialité médicale, a-t-il ajouté. L’établissement Mohamed Boudiaf s’est vu également accorder une série d’opérations, en cours de concrétisation, visant la promotion des prestations médicales pour assurer une meilleure prise en charge des  malades, consistent notamment en la création de nouveaux services médicaux  et leur dotation en équipements nécessaires. M. Smail a relevé, à ce titre, que l’EPH a été consolidé, d’équipement  pour le service d’anatomie interne , encadré actuellement par sept  praticiens spécialisés, dont deux cubains spécialisés en oncologie exerçant  dans le cadre de la coopération algéro-cubaine.  

Le staff médical de l’hôpital Mohamed Boudiaf a été renforcé ces quatre  dernières années par le recrutement d’une cinquantaine de praticiens, tous  services confondus, dont des spécialistes en anesthésie-réanimation,  médecine légale, pédiatrie, anatomie interne et radiologie, a-t-on  rappelé. 






GUELMA
Une stèle commémorative sur le lieu de la rencontre préparatoire du congrès de la Soummam

Une stèle commémorative a été inaugurée samedi  dans la commune de Bouhamdène (Guelma) sur le lieu historique où s'était réuni, le 23 février 1956, le martyr Zighoud Youcef avec les dirigeants de la Révolution dans une rencontre préparatoire du congrès de la Soummam (20  août 1956). La cérémonie d'inauguration de ce monument historique, qui a été tenue en présence des autorités locales, civiles et militaires à la mechta de Beni  Ahmed sur le mont de Bouarbid (limites administratives entre les wilayas de  Guelma et Skikda), s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 61ème  anniversaire de la mort du héros Zighoud Youcef, tombé au champ d’honneur  le 23 septembre 1956. A l'occasion, des communications et témoignages ont été présentés, sur le  lieu, non loin du domicile du regretté moudjahid Mohamed El Hani  Boulemghref dont la demeure a abrité, pendant trois jours, les rencontres  entre les dirigeants des wilayas I, II et IV historiques, notamment Zighoud  Youcef (commandant de la wilaya II historique), Saâd Dahleb, Ben Toubal  Abdallah, Ali Mendjeli, Amar Ben Aouda, Rabah Loucif, Amar Chetaïbi et El  Aïfa Mahdjoub. Dans un témoignage, le moudjahid Saïd Hamrouche a indiqué que cette  rencontre historique organisée dans la localité de Bouhamdène en 1956  constituait "une étape cruciale" dans l’organisation politique et militaire  de la Révolution du 1er novembre 1954. Le moudjahid a ajouté qu'il avait  comme mission d'accompagner Saâd Dahlab, venu d’Alger depuis Constantine à  Gulema, à la mechta de Beni Ahmed proposant d'aménager les lieux de cette  rencontre historique en un lieu de mémoire Il a également souligné la nécessité de mettre toute la lumière sur cette  rencontre qu'il a considéré comme ''un tournant décisif dans l’histoire de  la glorieuse Révolution", ajoutant que cet endroit a également vu mûrir  l’idée de création d'une "équipe nationale de football de l'Armée de  libération nationale (ALN)". Cette cérémonie d’inauguration a été une occasion pour plusieurs  moudjahidine, issus des wilayas de Guelma, Skikda, Constantine et Annaba  pour se remémorer les  souvenirs d’une période glorieuse, à l’image du  moudjahid Saïd Semadi de la région de Beni Ahmed. De son côté, le directeur des moudjahidine de la wilaya de Guelma, Lazhar  Medkour, a souligné  que cette rencontre marque "le retour des moudjahidine  à la région de Beni Ahmed pour entretenir la mémoire et les souvenirs de la  glorieuse Révolution". Il a ajouté qu’une plus grande dimension sera donnée à la célébration de  cette rencontre dans les années prochaines.

 






LA SONELGAZ HONORE SES ENGAGEMENTS
Attribution de microordinateurs à une école primaire

Chose promise chose due, le président directeur général de la Sonelgaz avait promis, lors de sa visite le 26 avril 2017 à la wilaya de Tiaret, des microordinateurs aux élèves de l’école primaire Tarchoune Mostefa dans la commune de Serguine à 160 kilomètres au sud du chef-lieu wilaya Tiaret. La surprise des écoliers fut grande lorsqu’ils ont appris la livraison des microordinateurs par les services de la Sonelgaz et qu’ils pourraient désormais les utiliser et  apprendre les règles élémentaires de l’usage de l’outil informatique devenu une nécessité dans la vie moderne.

M.Boughalim






CAMPAGNE LABOURS SEMAILLES 2017-2018
La CRMA motive les Fellahs sur les assurances

En prévision de la campagne labours semailles 2017-2018, la caisse régionale de la mutualité agricole de Tiaret se veut instaurer un système d’assurance par facilité de payement au profit des agriculteurs à travers la réduction progressive du coût d’assurance et mettre en application de nouvelles procédures relatives à la culture d’assurance. Ces facilités qui peuvent aller jusqu’à une réduction de 30% pour les contrats signés au niveau de la caisse locale, semblent attirer les fellahs. Pour concrétiser son action sur terrain, la caisse régionale de mutualité agricole a, dans le souci de rapprocher la CRMA du Fellah, ouvert un guichet unique au niveau de la CCLS. Cette opération combien profitable pour les agriculteurs s’inscrit dans le cadre d’encourager et intensifier la culture céréalière qui a connu une meilleure production l’année écoulée qui frôlé les 50 quintaux à l’hectare.

M.Boughalim






SERVICE DE PSYCHIATRIE INFANTILE D’ORAN
Les autistes représentent 75 % des malades admis en 2017

Les autistes représentent 75 % des malades de  wilayas de l'Ouest du pays admis en 2017 au service de psychiatrie  infantile d’Oran, a-t-on appris samedi de sa responsable. Dans une déclaration à la presse, Pr Sandra Mouffok a souligné, en marge  d’une rencontre de formation régionale sur le dépistage de l’autisme,  ouverte à l’Institut national supérieur de formation paramédicale, que les  cas d’autisme représentent un taux de 75 % de malades pris en charge au  niveau du service. La spécialiste Mouffok, responsable de cette formation de deux jours, a  rappelé que les cas d’autisme représentaient 60 % l’an dernier, signalant  que ce service, créé en juin 2015 à Oran, accueille des autistes des  wilayas de l’Ouest du pays. Cette rencontre regroupe des généralistes, des sages-femmes, des pédiatres  et des psychologues des wilayas d’Oran, Mascara, Ain Témouchent et de  Relizane. Dans ce cadre, le professeur Mouffok a indiqué que ce genre de formation  sera organisé une fois par mois, car cette catégorie de professionnels  ciblée a une relation directe avec l’enfant dés les premiers mois de sa  naissance. Organisée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme  hospitalière et la direction de wilaya, en collaboration avec l’hôpital   psychiatrique de Sidi Chahmi (Oran), cette rencontre vise à mettre en place  une plateforme pédagogique de prise en charge des autistes, a indiqué le  directeur de wilaya de la santé et la population. Le dépistage précoce de ces cas permet de déterminer des statistiques  précises et d'effectuer des enquêtes pour déterminer les causes, a ajouté  Kessab Abdelkader qui a noté que le dépistage sera lancé l’année prochaine  à Oran.  Cette formation est encadrée par des spécialistes de l’hôpital de Sidi  Chahmi d'Oran. 






ARZEW
14 ha d’arbustes détruits par les flammes à la forêt de Sidi Benyebka

Un incendie, qui s'est déclaré ce week-end à la  forêt de Sidi Benyebka relevant de la daïra d’Arzew (est d’Oran), a   détruit plus de 13,7 hectares d’arbustes, a-t-on appris samedi des services  de la protection civile. L’intervention rapide des éléments de la Protection civile a permis de  maitriser l’incendie et d'empêcher la propagation des flammes vers d’autres  espaces de cette forêt qui connait, ces dernières années, une opération de  reboisement après avoir fait l’objet en été 2014 d’un grave incendie ayant  détruit 1.200 ha et nécessité une intervention d'une semaine des sapeurs  pompiers, selon la même source. L'incendie, déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi derniers, a détruit  un couvert végétal d’arbustes en phases de croissance alors que l’opération  de reboisement de cette foret se poursuit dans le cadre d’un plan spécial. L’opération d’intervention a mobilisé 124 agents de différents grades dont  le directeur de wilaya de la protection civile, le colonel Mohamed  Ferroukhi, 16 camions citernes, des ambulances et autres engins dont des  grues pour l’ouverture de pistes, a-t-on signalé.  Une enquête est ouverte par les services compétents sur les circonstances  de cet accident dont les causes sont jusqu'alors inconnues.






--
 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             

 
 
 
 

Est ce que vous soutenez l'idée
d'annuler le visa entre l'Algérie et la Turquie ?

                      
Oui Non

Résultats

Oui
                 
25 %
Non               
                 
75 %
 


 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,