17-12-2018
                          
 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
   15E EDITION DU DIMAJAZZ DE CONSTANTINE : Hommage à Adel Merrouche et ‎à Djamel Allem      DIX ANS APRES SA DISPARITION : Concert en ‎hommage à Maâllem Benaïssa      POESIE KABYLE : Tuzma, le nouvel album de Missibsa Rezdat chez les ‎disquaires      VENTE-DEDICACE DE SAAD SAÏD : « Hommage à ‎mon père »‎   
 

   

 
    culture
 
Cérémonie du 40e jour du décès de ABOU el kacem Saâdallah
Consensus autour du rang "distingué" du défunt





Le rang "distingué" de feu Abou El Kacem Saâdallah en Algérie et dans le monde arabe en tant qu’historien, écrivain et poète a été mis en avant, samedi à Alger, à l’occasion d’une conférence commémorative du 40e jour de sa disparition. Dans son allocution d’ouverture des travaux de la conférence initiée par le parti du Front de libération nationale (FLN), le secrétaire général du parti, Amar Saïdani a affirmé que le défunt "était une figure éminente qui a voué sa vie à la recherche et à l’exploration de l’histoire de l’Algérie".  «Abou El Kacem Saâdallah, décédé le 14 décembre 2013, compte à son actif plus de 50 ouvrages sur l’histoire de l’Algérie", a précisé M. Saïdani saluant le parcours du défunt "jalonné d’actions de recherche, d’exploration et d’enseignement".

Après avoir rappelé le militantisme du regretté et son sens élevé du nationalisme, l’intervenant a soutenu que "Saâdallah fut le premier Algérien à décrocher le grade de doctorat dans une université américaine".  De son côté, Larbi Zoubiri, ancien élève et compagnon du défunt, a estimé que "Saâdallah pensait, de son vivant, que nous n’étions pas à la hauteur de l’écriture de l’histoire de l’Algérie".  "Feu Saâdallah disait que nous étions les artisans de cette Histoire mais que nous ne l’avions pas écrite pour la mettre à la portée des générations montantes", a poursuivi M. Zoubiri ajoutant que le défunt voulait créer une école de traduction pour la collecte et la traduction des documents historiques sur l’Algérie, dont disposent certaines capitales occidentales et orientales.  La cérémonie commémorative du 40e jour du décès de Belkacem Saadallah s’est déroulée en présence de cadres du FLN et de plusieurs enseignants universitaires et étudiants. Décédé le 14 décembre dernier à Alger, Abou El Kacem Saâdallah, né en 1930 à Oued Souf dans le sud-est algérien, était un éminent historien algérien et un intellectuel hors pair.




 


 

   Les pro-Morsi se préparent à l’assaut de la police

   Mellah INSISTE sur l’insertion des jeunes émigrés

   Aucun agrément n’a été encore délivré

   Nouvelle flambée de violence avec 10 morts autour du Caire

   Maison de la presse : La corporation invitée à s’impliquer

             
 
 
 
 
 

 
    Accueil        La Une       Nation / Evénement      Economie      region      Monde      Sport      culture      high tech   
 

 

Conception & Hébergement  Pronet 2013

Jeunesse d'algérie quotidien d'information , informations, algérie abdelazziz bouteflika , oran, la jeunesse, chebab , el chabab , news paper, presse algérie, journaux , journaliste, guettaf ali , évenement , nation , région , oran , monde sport , culture , emploi, la une, télécharger pdf , enline, syrie , iraq, egypt , liban , france , internationale , tlemcen , algérie, press ,